Barthélémy Toguo
- œuvres - works projets - projects publications biographie - biography textes - texts liens - links contact actualités - at present -
 
press
>interviews
critics

Barthelemy Toguo, Lily sur la plage

Lily va à l’église, elle prie tant qu’elle peut, puis elle se demande quand donc ce p*** de Jésus va se décider à venir frapper à sa porte : toc toc toc...

Lily rêve qu’elle s’envole pour Uranus... Elle allume la télé et se met à pleurer... Ariane V vient d’exploser !

Lily aimerait bien ressembler à l’automne — perdre ses feuilles, devenir orange et jaune, ternir, puis refleurir au printemps.

Lily aime attraper des mouches, arracher une première patte, une deuxième, une troisième, enfin une quatrième avant d’écraser la mouche d’un coup de marteau.

Lily n’aime pas sortir en boîte... ça pue le cul de mouton, les gens ont tous l’air de moustiques électriques.

Lily aime s’asseoir sur les bancs publics pour respirer la pollution... Punaise de punaise, comme est belle notre nature !

Lily aime partir en safari, tuer des crocodiles à coup de hache et en faire des chaussures dernier cri.

Lily déteste l’art contemporain, elle ne comprend pas pourquoi ce poisson rouge qui se brosse les dents, exposé au beau milieu d’une salle blanche, est censé être un chef d’œuvre !

Lily aime lézarder sur la plage, se tartiner d’huile solaire et frire comme une frite.

Lily adore baiser, baiser de toutes ses forces, baiser, baiser, baiser, mais elle déteste tomber amoureuse.

Lily se demande souvent pourquoi la terre tourne tourne sans que jamais elle soit prise de vertige. Elle aimerait bien, se
dit-elle, pouvoir tourner tourner avec la terre.

Lily aime le soleil de Floride et tremper son maïs transgénique — celui qui fait exploser ses nichons — dans sa tasse de café.
Lily aime monter le volume de la télé quand on y parle de bombes de l’armée américaine qui explosent au Japon, au Vietnam, en Afghanistan... en Irak ?

Lily aime bien le cuir rouge du Texas et se demande toujours pourquoi les stylistes new-yorkais n’ont pas encore songé à changer le cuir de la chaise électrique.

Lily aime faire l’amour dans les marais du Congo parce que les piqûres de moustiques lui donnent des orgasmes.

Lily adore voyager. Dans son boubou africain, elle aime danser le sabar sénégalais, manger le ndolé camerounais, écouter des contes masaï, mais elle déteste la polygamie occidentale.

Lily aime les microscopes et les tubes à essai, et soutient les scientifiques qui veulent faire légaliser le clonage — son rêve est de pouvoir cloner Lala, son ours en peluche rose.

Lily pense qu’elle a la foi. Elle porte une croix d’or autour du cou, mais se pose toujours la même question devant le miroir : pourquoi diable ne l’ont-ils pas crucifié sur un cœur, ça irait tellement mieux avec ma robe !

À Paris, Lily aime beaucoup glisser sur une crotte de chien quand elle sort, le matin, acheter sa baguette et ses croissants.

Lily est amoureuse de ce bel homme qui habite cette énorme Maison Blanche. Son chapeau de cow-boy est tellement sexy... et elle se demande : dans quel film peut-on le voir ? Ah oui, un remake du pays le plus puissant du monde !

Lily est très heureuse : elle a trouvé la crème miracle, à base de couilles de taureau mexicain, qui provoque un lifting permanent.

Lily ne comprend pas comment font les Asiatiques pour y voir quelque chose, les Noirs pour bronzer et brosser leurs cheveux. Regardez-moi, voyez cette belle peau laiteuse et ces grands yeux bleus !

Barthélémy Toguo

-
  .
top / haut